Petit conseil pour tous

Petits conseils à l'intention des amateurs de chevaux :

On donne souvent du mil aux chevaux, car ce type de foin est moins vulnérable aux moisissures et à la poussière. Le mil est en effet souvent récolté au stade de l'épiaison. Au moment de la fauche, le mil forme des andains épars qui sèchent facilement. La luzerne et le trèfle forment des andains plus denses qui sèchent plus difficilement que le mil. À maturité, le mil contient moins d'éléments nutritifs, de protéines et d'énergie que la luzerne, ce qui n'est pas le cas s'il est récolté avant le stade du gonflement. Il est nécessaire d'apporter davantage de compléments sous forme de grains aux rations à base de foin de mil que dans le cas des rations à base de légumineuses comme celles qui contiennent de la luzerne.

La valeur nutritive de différents échantillons de foin peut varier énormément. On peut facilement prélever des échantillons de foin à l'aide d'une sonde que l'on peut se procurer auprès d'un vétérinaire, d'un fournisseur de moulée local ou du bureau agricole de la région. On prélève des échantillons représentatifs de foin qui sont ensuite expédiés au laboratoire pour analyse. Agri-Foods Laboratories est l'un des six laboratoires accrédités pour analyser des échantillons de foin. Agri-Foods Laboratories (Unité 1, 503, chemin Imperial N., Guelph, Ontario, N1H 6T9, 519 837-1600) utilise le test NW41 pour les échantillons de foin destinés aux chevaux.

On trouve maintenant plusieurs logiciels pour équilibrer les rations. Consulter un vétérinaire ou un représentant du fabricant de moulée pour une démonstration.

Estimation du poids des chevaux

Le poids d'un cheval et les fluctuations qu'il subit témoignent de son régime alimentaire et de son état de santé. La meilleure méthode pour déterminer le poids du cheval est tout simplement de le peser. Très peu de fermes cependant sont équipées pour le faire. On peut toutefois estimer le poids d'un cheval de plusieurs manières.

  • On peut estimer le poids d'un cheval à l'aide d'un ruban spécial qui permet de mesurer le périmètre thoracique à hauteur du garrot. Les estimations de poids sont basées sur la mesure du passage des sangles que l'on compare à la moyenne indiquée dans le tableau de poids. Le ruban à mesurer le poids donne des résultats plus précis que la plupart des estimations des propriétaires. Il peut être utilisé pour mesurer les fluctuations dans la mesure du passage des sangles au cours d'une certaine période. Le pourcentage d'exactitude est de l'ordre de 85 %.
  • L'évaluation de l'état de chair constitue une méthode objective d'évaluation des réserves de gras corporel ou de l'état de santé d'un animal. Les propriétaires de chevaux devraient être en mesure d'évaluer leurs animaux et de leur attribuer un indice d'état de chair, évalué de la manière suivante : sur une échelle de 1 à 5, l'indice 5 correspond à un animal obèse et l'indice 1 à un cheval très maigre. L'indice 3 correspond à un animal qui présente un poids idéal constant. Les animaux sont évalués par un examen physique des zones adipeuses ou maigres, sur le dos, à l'arrière des épaules et sous l'abdomen. Les propriétaires de chevaux comprennent bien cette méthode qui simplifie également la tenue de dossiers.
  • Les nomogrammes sont des diagrammes qui combinent deux valeurs qui sont utilisées pour dégager une troisième. L'évaluation de l'état de chair et la taille de l'animal peuvent être utilisées pour estimer le poids du cheval. La mesure du passage des sangles et la longueur du cheval peuvent aussi servir à évaluer son poids.

Ces méthodes sont décrites plus en détail dans les fiches techniques intitulées " Estimation du poids vif des chevaux " et " Évaluation de l'état de chair des chevaux " que l'on peut consulter sir le site Web du MAAARO.

L'approvisionnement en eau

L'eau est essentielle à la survie de tout animal. L'immense majorité des chevaux s'abreuve dans des seaux. Il existe pourtant d'autres méthodes pour faciliter l'approvisionnement en eau des chevaux.

  • Robinet antigel raccordé à une conduite d'eau enfouie sous la ligne de gel. Du gravier ou des matériaux poreux sont placés autour de point de raccordement. Lorsque le robinet est fermé, l'eau est siphonnée de haut en bas et s'infiltre dans le sol autour. L'eau ne gèle pas, car elle ne reste pas au-dessus de la ligne de gel. Il est essentiel quand on utilise une prise d'eau qu'il n'y ait pas de boyau placé directement dans le réservoir d'eau. Le boyau doit être placé dans un drain en PVC pour empêcher les chevaux s'amuser avec et pour éviter aussi que l'eau soit siphonnée du réservoir.
  • Les abreuvoirs chauffés sont très utiles. Ils sont par ailleurs très faciles d'entretien et permettent aux chevaux d'avoir accès en permanence à de l'eau propre qui ne gèle pas. Au cours des périodes les plus froides de l'année, on peut placer une ampoule électrique de 60 watts à l'intérieur du drain à côté du tuyau ascendant afin de prévenir le gel. La consommation électrique varie beaucoup d'un modèle à l'autre. Le modèle Nelson utilise peu d'énergie et son coût d'utilisation s'élève à environ 60 $ par année.
  • Les abreuvoirs à isolation maximum exigent une certaine consommation d'eau pour demeurer exempts de gel. Malheureusement, l'abreuvoir risque de geler s'il n'y pas un grand nombre de chevaux qui l'utilisent.

Clôture

Divers types de matériaux sont utilisés dans la fabrication des clôtures. Voici quelques caractéristiques propres à certains matériaux.

  • Les clôtures de perche en cèdre sont décoratives, mais elles nécessitent beaucoup d'entretien. Les chevaux aiment bien les mâchouiller et s'y frotter les flancs. En général, les clôtures de perche doivent toujours être replacées.
  • Des clôtures en ciment ont été déjà été utilisées. Elles sont très résistantes, mais elles ne pardonnent pas quand un cheval fonce dedans.
  • On trouve beaucoup de clôtures sur poteaux d'acier dans les provinces de l'Ouest, car ce sont des sous-produits des industries gazières et pétrolières. Elles sont très durables. Des manchons peuvent être utilisés pour raccorder les poteaux au lieu de les souder. Tailler des poteaux d'environ 30 cm (1 pied) de long. Couper les morceaux dans le sens de la longueur et les façonner en forme de "C". Des serres sont mises en place par-dessus les extrémités adjacentes des poteaux, pour que l'acier puisse prendre de l'expansion et se contracter.
  • Les piquets traités sous pression peuvent être utilisés pour mettre en place une traverse solide dans le haut de la clôture. On perce des trous dans les piquets verticaux avec une mèche de 1,25 cm (½ pouce). Percer les trous à 8 cm (3 po) du haut, dans des piquets de 16 cm (6 po) de diamètre. Percer aussi un trou de 20 cm (8 po) de longueur dans le centre des deux extrémités du piquet qui sera placé dans le haut. Fixer la traverse horizontale entre les piquets verticaux à l'aide d'une barre de renforcement de 1,25 cm (½ po) de diamètre et de 41 cm (16 po) de longueur. La traverse du haut sera très résistante et facile à remplacer en cas de bris.
  • Les piquets de clôture en plastique sont fabriqués à partir de pots à lait en plastique recyclés et sont gris noir. Les piquets de plastique sont stables aux UV et peuvent être enfoncés dans le sol. Par contre, s'ils heurtent une pierre au moment de la mise en terre, ils peuvent se recourber. Les crampons à clôtures doivent être retenus avec une pince ordinaire ou une pince-étau lorsqu'ils sont introduits dans le piquet. Utiliser des crampons de 3 cm (1 1/4 po) et porter un masque protecteur. Les crampons sont facilement déviés lorsqu'on les introduit dans les piquets de plastique. On peut aussi percer des trous avec une perceuse et faire passer un fil électrique à haute résistance dans les piquets, sans isolation additionnelle.
  • Les clôtures en chêne ont été les plus utilisées dans les fermes équestres pendant plusieurs années. Auparavant, on peignait les planches de chêne en blanc. On a mis fin à cette pratique il y a environ 30 ans lorsqu'on a découvert que le zinc contenu dans la peinture provoquait l'ostéochondrite disséquante chez les chevaux en croissance. On a remplace la peinture blanche par de l'asphalte vaporisé. On a signalé encore des cas d'ostéochondrite associés à la peinture blanche.

Identification et sécurité

Il devient de plus en plus important d'identifier les chevaux. Voici quelques suggestions à ce sujet.

  • Photographier chacun des chevaux et faire des marques distinctives sur les photos, semblables à celles qui sont utilisées pour le test de l'anémie infectieuse des équidés. Des touffes de poil et les empreintes des châtaignes peuvent servir à l'identification des chevaux.
  • Le marquage à froid est également utile pour identifier les chevaux et pour maintenir l'identité de la descendance dans le cadre d'un programme de reproduction. L'intervention est simple et elle est pratiquée sous sédation avec l'aide d'un vétérinaire.
  • Les micropuces ont fait leur apparition dans l'industrie équine il y a plus de 15 ans et bon nombre de papiers d'enregistrement sont consignés sur ces puces.

La sécurité de l'écurie, des grains et de l'équipement est d'une grande importance. On doit d'abord s'assurer que les grains et les fourrages sont gardés dans un endroit où les chevaux n'ont pas accès. La principale cause de fourbure demeure la consommation excessive lorsqu'un cheval trouve accidentellement un sac ou un contenant de moulée. Prévoir un endroit où les animaux ne peuvent avoir accès, à l'écart de l'allée centrale et verrouillé à double tour. Il n'est pas prudent de laisser les aliments pour animaux dans des barils ou dans un vieux congélateur.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×